Le Conseil d’Administration du SNCAO-GA s’est réuni le mardi 16 octobre 2012 au siège du Syndicat, 18 rue de Provence à Paris.

Etaient présents : Michel Gomez (Président), Jean-Paul Sourillan (Vice-Président), Catherine Fournet (Vice-Président), Claudette Picard (Secrétaire Général), Hubert Lemasson (Secrétaire Général Adjoint), Jean Nowicki (Trésorier Général), Jean-Philippe Chancereul (Trésorier Général Adjoint), Philippe Méthiaz (Conseiller du Président) et les conseillers :

Mme et MM. Jacques André, Marylise Etienne-Sarrau, Pierre-Hélen Grossi, Bertrand Irrigaray, Patrice Marquézy, Geoffray Riondet, Claude Salson.

Absents, excusés : Mme Martine Philippidès, M. Bernard Roman.

Invitée au Conseil : Mme Sylvie Robaglia.

 

La Conférence Artprice et l’Atelier numérique

 

Ces deux évènements, qui ont eu lieu à Lyon respectivement le 9 octobre au Musée des Tissus et des Arts décoratifs et le 11 octobre à la Cité des Antiquaires, ont remporté un très vif succès et ont suscité l’intérêt de nombreux marchands. La conférence était organisée en partenariat avec Artprice, les interventions ont donc été assurées à la fois par le Président Michel Gomez pour le SNCAO-GA et par Mme Céline Moine pour Artprice, M. Geoffray Riondet intervenant en qualité de modérateur. Cette conférence a été l’occasion pour M. Gomez de rappeler le rôle primordial au sein du marché de l’art des milliers de professionnels indépendants, qui ne sont pourtant pas autant médiatisés que les ventes aux enchères records chiffrées en millions d’euros.

Plusieurs facteurs ont participé au succès de ces manifestations, notamment :

  • La très forte implication des représentants syndicaux sur place (M. Geoffray Riondet, Mme Catherine Fournet et M. Philippe Méthiaz), qui ont parfaitement su orchestrer les évènements, en liaison avec l’équipe parisienne ;
  • Les nombreux tractages qui ont été effectués auprès des marchands lyonnais pour les informer le plus largement possible sur l’évènement ;
  • Et, d’une manière plus générale, la communication et les relances téléphoniques assurées par l’agent de communication qui ont permis, outre de contacter les marchands, d’obtenir des articles dans la presse tant locale que nationale.

 

Au final, près de 110 personnes ont assisté à la conférence tandis que l’atelier numérique a rassemblé plus d’une vingtaine de participants qui ont tous été très satisfaits de la formation (Mme Catherine Fournet avait préparé des fiches d’évaluation qui ont permis de recueillir leurs impressions suite au stage). Quelques-uns d’ailleurs n’étaient pas adhérents au SNCAO-GA. Compte tenu de ce succès, les conseillers ont convenu de renouveler l’organisation de ce type de formation qui permettra aux marchands de se familiariser avec l’utilisation d’Internet dans le cadre de leur activité mais aussi avec les réseaux sociaux : il est nécessaire pour nos professions traditionnelles de s’adapter aux méthodes de marketing modernes.

 

La Commission de Communication

 

Outre la Conférence Artprice et l’Atelier numérique, ont également été évoqués en Commission de Communication :

  • Le compte Facebook du Syndicat, qui a été développé et actualisé ;
  • Le dossier de presse préparé par Sylvie Robaglia concernant les jeunes marchands qui ont participé à la dernière édition de la Foire de Chatou. Ce dossier de presse sera adressé à des journalistes pour leur donner des idées de reportage. Les deux jeunes personnes issues de la Licence professionnelle « Commerce de l’Art et des Antiquités » de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée et qui ont bénéficié du stand à tarif préférentiel, semblent avoir bien travaillé.
  • Les cartes de vœux 2013 : elles intégreront le nouveau logo syndical (qui doit encore être déposé à l’INPI) avec la mention suivante : « Nouvelle année, nouvelle image, nouvelles perspectives ».

 

Dossiers divers

 

Des réflexions ont été échangées par les administrateurs suite à une proposition du Président Gomez qui suggère de définir un nouveau mode de fonctionnement syndical, basé sur une alternance de réunions du Conseil d’Administration et de réunions du Bureau. Jusqu’ici, notre cycle de fonctionnement était constitué uniquement de réunions du Conseil d’Administration. L’alternance avec des réunions du Bureau permettrait de ne plus présenter au Conseil que les dossiers véritablement importants, le Bureau pouvant se charger directement de ceux relevant de la gestion courante du Syndicat. Le sujet sera à nouveau discuté lors des prochaines réunions.

La mise en place éventuelle d’une nouvelle manifestation d’Antiquités-Brocante, qui serait organisée par le Syndicat en plus de la Foire de Chatou, a été évoquée sans que rien n’ait pu être défini. En effet, les premiers renseignements obtenus pour organiser une manifestation à proximité de Toulouse, par exemple, ne semblent pas concluants. L’étude de ce dossier sera également poursuivie lors des prochaines réunions.

Des courriers ont enfin été préparés et seront adressés aux écoles IESA et EAC car des aménagements sont nécessaires pour que le Bulletin puisse continuer à bénéficier des avantages accordés par la Commission Paritaire des Publications et Agences de Presse. A partir du Bulletin de Janvier 2013, la Licence Professionnelle de Marne-la-Vallée participera également au Bulletin.

 

Exceptionnellement, cette réunion du Conseil d’Administration s’est poursuivie en l’absence du Président Michel Gomez, appelé par l’actualité à participer à une réunion dans les locaux de l’Assemblée Nationale pour faire entendre la voix du Syndicat concernant le sujet de l’ISF. Aussi, c’est à la Vice-Présidente Mme Catherine Fournet que M. Gomez a confié à 15h30 le soin de poursuivre la direction de la séance, au cours de laquelle ont encore été évoqués la Foire de Chatou, le Label et l’Aide-Mémoire.


Impôt de Solidarité sur la Fortune

Le Président Michel Gomez a été contraint de quitter prématurément la réunion du Conseil d’Administration pour rejoindre en compagnie de M. Jean-Paul Sourillan, Vice-Président du SNCAO-GA, au 101 rue de l’Université (75007 Paris) dans des locaux dépendants de l’Assemblée Nationale, les représentants des principales organisations professionnelles du marché de l’art pour participer à une réunion organisée à l’initiative de Me Gérard Champin et en présence de M. Alain Tourret, député du Calvados.

Parmi les participants se trouvaient notamment : Mme Axelle Bataille (Comité Professionnel des Galeries d’Art), M. Laurent Kraemer et M. Dominique Chevalier (Syndicat National des Antiquaires), M. Robert Guiot (Chambre Syndicale de l’Estampe, du Dessin et du Tableau), M. André Borrey (Chambre syndicale des Négociants et Experts en Philatélie), M. Jean-Pierre Osenat (Syndicat national des Maisons de Ventes Volontaires), ainsi que plusieurs journalistes de la presse spécialisée dont M. François Duret-Robert.

L’objectif de cette rencontre était d’apporter un maximum d’arguments au député Alain Tourret qui devait intervenir à l’Assemblée Nationale pour s’opposer à l’adoption de l’amendement présenté par le rapporteur général du Budget Christian Eckert, visant à inclure les œuvres d’art d’une valeur supérieure à 50.000 € dans l’assiette de calcul de l’ISF. Cet amendement devait être présenté au vote à l’Assemblée Nationale de façon imminente, dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances 2013. L’idée d’inclure les œuvres d’art dans l’assiette de calcul de l’ISF n’est pas nouvelle et a finalement été de nouveau écartée. L’effet d’annonce n’est cependant pas sans conséquence et ne manque pas, à chaque fois qu’il est renouvelé, de perturber les collectionneurs et le marché de l’art d’une façon générale.

 

 

Partager :