Le Conseil d’Administration du SNCAO-GA s’est réuni le mardi 10 septembre 2013 au siège du Syndicat, 18 rue de Provence à Paris.

Etaient présents : Michel Gomez (Président), Jean-Paul Sourillan (Vice-Président), Catherine Fournet (Vice-Président), Claudette Picard (Secrétaire Général), Hubert Lemasson (Secrétaire Général Adjoint), Jean Nowicki (Trésorier Général), Jean-Philippe Chancereul (Trésorier Général Adjoint), Philippe Méthiaz (Conseiller du Président) et les conseillers :

Mmes et MM. Alain Bénédick, Marylise Etienne-Sarrau, Pierre-Hélen Grossi, Martine Philippidès, Geoffray Riondet, Bernard Roman, Claude Salson.

Absents, excusés : MM. Bertrand Irrigaray, Rémi Machard.

 

Après avoir souhaité la bienvenue aux administrateurs, le Président Michel Gomez les a invités à examiner les différents dossiers inscrits à l’ordre du jour, parmi lesquels se trouvaient :

 

Commission de Communication

La Commission de Communication s’était réunie le matin même pour évoquer les prochains articles à paraître dans le Bulletin, la page Facebook du Syndicat, la préparation d’une Newsletter et le site internet syndical dont la présentation a été fixée voici déjà plusieurs années et pour lequel un rafraîchissement semble nécessaire. Les formations Internet, comme celles qui ont eu lieu aux Puces de Saint-Ouen en février dernier ou à Lyon en juin sur les réseaux sociaux, ont également été évoquées.

 

Structure nationale

Le Président Gomez a invité les administrateurs à réfléchir sur l’évolution nécessaire de la formule du jumelage, qui permet à des syndicats ou associations régionales de bénéficier de relations privilégiées avec le SNCAO-GA. Dans le Règlement Intérieur, il est prévu que tous les membres d’une association candidate au jumelage doivent être eux-mêmes adhérents à titre individuel au SNCAO-GA : ces dispositions paraissent difficiles à mettre en œuvre aujourd’hui et sont susceptibles de faire obstacle à de nouveaux contacts. Un assouplissement de ces conditions ou la mise en place d’une formule alternative semblent tout à fait nécessaires pour permettre au Syndicat de créer de nouveaux liens.

 

Marne-la-Vallée

Des réflexions sont en cours au sujet du statut du Responsable de la Licence professionnelle « Commerce de l’Art et des Antiquités » de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Le Syndicat est partenaire de cette formation depuis sa création en 2003. Elle permet à des jeunes de s’insérer professionnellement dans le domaine du marché de l’art.

 

Label « France-Europe Antiquité-Qualité »

Jusqu’ici, cette marque de qualité était attribuée à des manifestations ponctuelles, classées en six catégories : Salon de Prestige, Salon d’Antiquités, Antiquités Brocante, Brocante Antiquités, Foire à la Brocante et Déballage pro. international. Deux nouvelles catégories ont été créées : les Villages d’Antiquaires et les Marchés Permanents. Le premier Village d’Antiquaires labellisé sera celui de la Geôle à Versailles (à l’occasion de l’inauguration, le 10 octobre prochain, de la Fête d’Automne de ce Village), tandis que le premier Marché Permanent labellisé sera le Marché Européen de la Brocante et de la Collection du Broglie à Strasbourg (prochaine manifestation : le 5 octobre 2013).

 

Galeries d’Art

Le SNCAO-GA a présenté au Ministère de la Culture un candidat au poste de suppléant de notre représentant à la Commission Professionnelle de la Maison des Artistes. Nous restons dans l’attente de la nomination de ce candidat par le Ministère.

 

Foire de Chatou

Le point a été fait sur les derniers préparatifs de la 87e édition de la Foire de Chatou qui se tiendra du 27 septembre au 6 octobre 2013 (journée professionnelle le 26 septembre) : les travaux réalisés par la Mairie de Chatou sur le site, les groupes électrogènes, les exposants alimentaires, la location des stands dont certains sont toujours disponibles actuellement, les prestataires, l’inauguration (avec la remise de la Médaille d’Honneur du SNCAO-GA au sénateur des Yvelines, M. Alain Gournac).

 

Puces de Saint-Ouen

Le Président Gomez a présenté le compte-rendu d’une réunion qui a eu lieu la veille au Syndicat en présence de la Commissaire de Police de Saint-Ouen et de plusieurs représentants des marchés. Organisée très rapidement, cette réunion était destinée à faire le point sur les contrôles opérés sur les Puces par une brigade de policiers. 

 

Partager :