Le Conseil d’Administration du SNCAO-GA s’est réuni le lundi 22 et le mardi 23 juin 2015 au siège du Syndicat, 18 rue de Provence à Paris.

Etaient présents : Jean Nowicki (Président), Philippe Méthiaz (Vice-Président), Catherine Fournet (Vice-Président), Claudette Picard (Secrétaire Général), Hubert Lemasson (Secrétaire Général Adjoint), Jean-Philippe Chancereul (Trésorier Général), Nicholas Moufflet (Trésorier Général Adjoint), Alain Bénédick (Conseiller du Président) et les conseillers :
Mme Marylise Etienne-Sarrau, MM. Michel Gomez (Président d’Honneur), Pierre-Hélen Grossi, Bertrand Irrigaray, Rémi Machard, Geoffray Riondet, Bernard Rouflay, Claude Salson.
Absent, excusé : M. Jean-Paul Sourillan.
Invitées au Conseil : Mme Corinne Chauvet, Mme Sylvie Robaglia.

Après avoir été accueillis par le Président Jean Nowicki à cette dernière réunion du Conseil avant la période estivale, les administrateurs ont pris connaissance des différents courriers reçus au Syndicat, notamment un mail du Groupe des 10/CDNA nous informant de la nomination de Mme Martine Pinville, députée de la Charente, au poste de Secrétaire d’Etat au Commerce, en remplacement de Mme Carole Delga.

Le projet de réunion du Comité d’Ethique des organisateurs de Foires, Salons, Déballages nationaux et internationaux d’Antiquité et de Brocante, a été évoqué. Il apparaît en effet indispensable de faire le point avec les principaux organisateurs de manifestations en France sur l’évolution du marché, le prix des stands, la sécurité, etc, à l’heure où de nombreux Salons ouvrent leurs portes à l’art contemporain. Un ordre du jour sera défini en Septembre.

Un entretien s’est déroulé au Syndicat le 10 juin avec M. Gabriel Hostachy, Président de l’Association des Jeunes Antiquaires, que Monsieur Nowicki avait déjà rencontré en tout début d’année. Cette Association regroupe une quarantaine de membres désireux de faire savoir qu’il existe une jeune génération de marchands intéressés par l’art ancien. Elle avait organisé son premier Salon des Jeunes Antiquaires en Septembre 2014 à l’Espace Pierre Cardin à Paris dans le 8ème arrondissement. Les membres du bureau de l’Association seront invités à Chatou fin Septembre.

Deux sujets principaux ont été évoqués en termes de communication :
– Un dossier de presse a été préparé par notre chargée de communication sur le thème « Les boutiques d’Antiquités/Brocante sur la route des vacances ». Ce thème ayant retenu l’attention de William Leymergie et de Mélanie Griffon, il donnera lieu à la préparation et à la diffusion de plusieurs reportages sur les boutiques de nos adhérents, dans le cadre de l’émission Télématin sur France 2.
– Une nouvelle affiche sera éditée à l’occasion des Journées du Patrimoine qui se tiendront les 19 et 20 septembre 2015, pour présenter au grand public le rôle assuré par les marchands dans la préservation et la mise en valeur du patrimoine.

La préparation de la 91e édition de la Foire de Chatou qui aura lieu du 25 septembre au 4 octobre 2015 se poursuit. Le plan de communication a été présenté, ainsi que les partenariats prévus et les différents supports de publicité. Pour cette édition, des panneaux déroulants seront réservés dans des stations du métro parisien spécifiquement sélectionnées. Une nouvelle affiche a été composée, représentant un siège constitué pour moitié d’un fauteuil Louis XVI et pour moitié d’un fauteuil Oeuf du XXe, avec la légende « Du classique au plastique ».
Sur le rapport du Commissaire Général, les administrateurs avaient pris connaissance lors de la dernière réunion du comportement d’un exposant pendant l’édition de Mars. Celui-ci avait fermé son stand avant les horaires impartis, contrairement aux dispositions figurant dans le Règlement Intérieur de la Foire. Cet exposant n’ayant pas souhaité répondre à la convocation qui lui avait été adressée aux fins d’explications, le Conseil a décidé son exclusion pour non respect du Règlement Intérieur : les horaires d’ouverture des stands doivent être respectés par les exposants, afin de ne pas porter préjudice à la clientèle.

La réunion s’est poursuivie par une intervention de deux responsables de Tracfin qui ont exposé les différents dispositifs existants en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Puis le point a été fait sur l’actualité des structures départementales.

Partager :