Le Conseil d’Administration du SNCAO-GA s’est réuni le mardi 8 janvier 2019 au siège du Syndicat, 18 rue de Provence à Paris.

Etaient présents : Jean Nowicki (Président), Philippe Méthiaz (Vice-Président), Jérôme Henry (Secrétaire Général Adjoint), Bernard Rouflay (Trésorier Général), Pierre Bosche (Trésorier Général Adjoint), Bertrand Lecat (Conseiller du Président) et les conseillers : Alain Bénédick, Christophe Berteaux, Jean-Philippe Chancereul, Marylise Etienne-Sarrau, Catherine Fournet, Claudette Picard, Geoffray Riondet. Absents, excusés : Yves Bouger, Rémi Machard.

Le Président Jean Nowicki a ouvert cette première séance du Conseil de l’année 2019 en présentant ses vœux aux administrateurs, sachant que les partenaires et les collaborateurs proches du Syndicat seront reçus le midi pour marquer avec eux le début de cette Nouvelle Année.

Après l’adoption du compte-rendu de la réunion précédente, il a été procédé à la lecture des différents courriers et mails reçus au Syndicat :

– La Présidente de l’Union de la Bijouterie Horlogerie, Mme Sandrine Marcot, a communiqué une copie du recours administratif préalable adressé le 24 octobre 2018 au Premier Ministre Monsieur Edouard Philippe par Maître Manon Laporte au nom de douze organisations professionnelles dont le SNCAO-GA concernant les seuils de paiement en espèces. Dans son argumentaire, Me Laporte rappelle que l’Union Européenne recommande l’instauration d’un seuil et d’obligations de vigilance alors que la France impose, quant à elle, des seuils d’interdiction. La France se livre donc à une surtransposition des directives européennes qui crée d’importantes distorsions de concurrence au sein du marché unique européen et n’apporte rien à la lutte contre le financement du terrorisme, le blanchiment et la fraude fiscale. Elle indique que ces seuils d’interdiction de paiement en espèces se heurtent à des principes et libertés issus du droit de l’Union européenne :

  • Atteinte à la libre circulation des capitaux et des moyens de paiement ;
  • Atteinte au principe de non-discrimination tel que prévu par le droit de l’Union européenne et les distorsions de concurrence (déportation d’une partie des échanges commerciaux vers les autres états européens et états frontaliers).

– Le Conseil National du Marché de l’Art est sur le point de finaliser un courrier qui sera adressé au Président de la République M. Emmanuel Macron, ainsi qu’au Premier Ministre et à différents ministères, pour leur faire part de la multiplicité et de la technicité des normes qui impactent le marché de l’art français, au moment même où le Brexit pourrait amener le Royaume-Uni à s’affranchir de certains dispositifs portés par l’Union européenne.

– Nous avons reçu une lettre de la Maire du 14e arrondissement, Mme Carine Petit, en réponse à notre demande de rendez-vous pour soutenir les professionnels qui exposent sur les Puces de Vanves et dont les conditions de travail ont été rendues très difficiles suite à des aménagements de voirie et à la création, notamment, de pistes cyclables. Mme Petit indique qu’elle est très attachée à ce marché et à ce quartier et qu’elle est ouverte à la discussion. Elle rappelle les contraintes de stationnement qui sont les plus problématiques pour les exposants et précise avoir demandé que les services concernés de la Ville de Paris, le délégataire et le commissariat étudient d’autres pistes. Elle espère être en situation de présenter des solutions concrètes dans les meilleurs délais.

Un point a été fait sur les différentes manifestations qui seront organisées par le Syndicat en 2019 :

  • La Foire de Chatou, du 15 au 24 mars ;
  • La Foire des Batignolles (Paris 17e), du 6 au 14 avril ;
  • Le Salon du Parc Monceau (Paris 8e), du 11 au 19 mai ;
  • La Foire de Chatou, du 27 septembre au 6 octobre.

D’autres projets de manifestations sont également en cours, ainsi que des partenariats avec des organisateurs.

Dans le cadre de la préparation de l’Assemblée Générale qui aura lieu le mardi 16 avril 2019 à la Mairie du 9e arrondissement de Paris, 6 rue Drouot, les différentes candidatures reçues ont été présentées. Au total, il y a huit candidats pour quatre postes à pourvoir : M. Alain Bénédick, M. Stéphane Chancereul, M. Jean-Bernard Cugullière, M. Eric Le Cour, M. Rémi Machard, M. Philippe Méthiaz, M. Benoît Moreau, Mme Lydia Quint. Les résultats du vote seront annoncés lors de l’Assemblée Générale.

Il est nécessaire pour le SNCAO-GA, afin de maintenir et de développer sa représentativité, de modifier sa structure. C’est la raison pour laquelle il sera proposé en Assemblée Générale Extraordinaire de faire évoluer les Statuts et de proposer que le SNCAO-GA devienne la Fédération Nationale du Marché de l’Art.

Depuis quelques années, le Syndicat a mis en place des ateliers numériques afin d’accompagner les adhérents et de leur présenter les différentes possibilités de vente sur Internet qui devient une vitrine de plus en plus incontournable pour la clientèle. Quels sont les besoins précis de nos adhérents ? Quelle utilisation font-ils d’internet ? Quelles sont les plateformes existantes et avec quel rayonnement ? Le Syndicat a un rôle à jouer dans l’accompagnement des professionnels dans ces évolutions technologiques.

Le compte-rendu du Label au titre de l’exercice 2018 a été présenté. Créée par le Syndicat en 1994, cette marque de qualité vise à défendre une image valorisante de la profession en distinguant les organisateurs les plus sérieux et leurs exposants. Le compte du Label, tous soldes antérieurs confondus, est créditeur.

Partager :