Novembre 2009 – Interpol et nous

La lutte contre les trafics illicites des biens culturels n’est évidemment pas nouvelle. Elle fait depuis longtemps l’objet d’une collaboration entre les différentes administrations et les acteurs du marché de l’art.

De nombreux cambriolages dans les châteaux et plus particulièrement dans les églises ont conduit à la tenue de tables rondes sur la sécurité du patrimoine. Il y fut préconisé :