Droit de suite

Protection des artistes.

C’est une histoire émouvante qui semble être à l’ origine de la création du droit de suite, alors que la revente de  » l’Angélus  » de Jean-François MILLET rapportait une somme rondelette à son propriétaire, l’opinion de l’époque s’émut de l’état de pauvreté dans lequel se trouvait, dans le même temps, la petite fille du peintre.