Aujourd’hui comme hier et pour longtemps encore être adhérent au SNCAO-GA c’est se reconnaître au sein de notre Instance Nationale à condition toutefois que celle-ci ait la capacité à protéger les intérêts matériels et moraux, collectifs et individuels de ses souscripteurs et de ceux qui projettent de le devenir.

Telles devaient être, je suppose, quelques-unes des pensées qui ont dû motiver Pierre DAVEAU quand en 1948 avec quelques collaborateurs, ils convinrent de la nécessité de créer une association représentative de notre profession.

J’imagine le degré de détermination qui leur aura été nécessaire afin de donner le jour à un projet ambitieux dont les contours restaient à définir et la survie des plus incertaines.

Puis adoubé par ses paires, Pierre DAVEAU a présidé de 1966 à 1986 aux destinées de la Chambre Syndicale Nationale.

Voilà un long parcours en responsabilité qui a été parsemé de réalisations dont certaines se sont avérées d’intérêt majeur. J’en citerai deux, d’ordre structurel, qui sont à placer au crédit du savoir-faire et de l’esprit pragmatique de Pierre.

Le 31 décembre 1967, il a très opportunément négocié et requis pour le SNCAO-GA les baux du 18 rue de Provence qui, depuis ce jour, sont devenus notre siège administratif, confortable, agréable et apprécié de nos visiteurs.

Notre embarcation ayant alors son port d’attache, il importait de renforcer l’armature afin que la navigation puisse espérer être à peu près sécurisée par gros temps.

C’est ainsi qu’en 1970, le Président DAVEAU et ses administrateurs en accord avec les autorités municipales de Chatou, ont implanté à raison de deux fois par an dans l’Ile des Impressionnistes, notre Foire à la Brocante aux Antiquités et aux Jambons devenue emblématique, dont la 85ème édition vient de s’achever.

L’histoire du SNCAO-GA et celle de Pierre DAVEAU se sont longtemps confondues au point d’être indissociables.

J’ai toujours eu respect et affection envers celui que je considère comme le Père putatif de notre Instance Nationale.

Le 18 octobre de cette année, Pierre DAVEAU a décidé de se retirer silencieusement et définitivement d’une vie intense et exemplaire.

Pour son dernier voyage, il a été précédé de quelques jours par Robert CAPIA décédé le 1er octobre.

Il fut un Président du SNCAO-GA lui aussi, talentueux et apprécié pour ses qualités relationnelles. Il occupa cette fonction de 1992 à 1995.

Pierre DAVEAU et Robert CAPIA étaient l’un et l’autre imprégnés d’un sens civique exemplaire et attachés aux valeurs associatives et humaines.

Nous tenons à leur rendre hommage en reconnaissance de ce qu’ils ont donné, de ce qu’ils nous ont laissé et qu’il nous appartient de transmettre.

 

*******************

**********

***

Cher (es) Collègues, Cher (es) Ami (es),

Au nom du Conseil d’Administration, du Personnel Administratif et de nos partenaires, je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’années.

 

Michel GOMEZ,

Président du SNCAO-GA


Partager :