Si notre capacité à communiquer a été à la hauteur de l’événement, alors, vous avez probablement encore en mémoire l’important rendez-vous que le SNCAO-GA a organisé le 25 avril 2007.

C’eut été tendance d’appeler cette journée le « GRENELLE DE L’ANTIQUITÉ », nous avons opté pour un titre moins actuel mais tout aussi historique: « les États Généraux » de notre profession .

Mon propos n’est évidemment pas de vous relater de nouveau le déroulement de cette journée. Le programme et la qualité des intervenants ont été loués en leur temps par tous les participants et les observateurs. Les conclusions apportées à nos débats ont débouché sur de nombreuses propositions. Elles sont aujourd’hui en train de prendre corps sous forme de projets.

Il en est un qui émerge car il bénéficie à ce jour de l’adhésion des principales instances nationales du Marché de l’Art, telles que le SNA, le SLAM, le CPGA, le Syndicat de l’Estampe, Numismates, Philatélistes, Experts, etc…

Ce projet est : LA JOURNÉE NATIONALE DU COMMERCE TRADITIONNEL DU MARCHÉ DE L’ART.

Un titre consensuel doit être prochainement confirmé. L’événement se déroulera sur un week-end fin avril ou début mai 2009.

L’idée dominante sera de créer un impact très fort au bénéfice des différents secteurs de notre marché quelque soit le niveau d’activité ou la spécialité de chacun, mais dont le critère fondamental et commun à tous est l’activité commerciale sous la forme traditionnelle de l’ancien et du contemporain.

Nous espérons ainsi faire pendant à la journée « marteau » destinée à promouvoir les ventes aux enchères.

Nous créerons au cours de ces deux journées une suite de faits ludiques en synergie avec la multitude de situations que comportera notre activité durant ce week-end.

– Ce sera une opération portes ouvertes pour toutes les boutiques de marchands. Des expertises gratuites pourront être effectuées aussi largement que possible.

– De la plus petite foire à la brocante dans la plus petite commune de France jusqu’aux plus grands salons prestige dans les grands centres urbains, en passant par l’ensemble des villages d’antiquaires de Paris et de province, nous contribuerons à multiplier nos lieux d’information afin de permettre à chacun de faire la promotion de son commerce et son point de vente, simultanément dans la capitale, dans les régions et dans tous les départements de l’Hexagone.

L’ampleur de l’événement sera médiatisé. De nombreux entretiens, débats et colloques auront lieu avec la presse et avec le public.

Il nous appartiendra de rappeler à nos interlocuteurs la capacité que le professionnel a de s’adapter aux exigences de la clientèle:

– par un meilleur suivi de l’acte de vente,

– par une meilleure connaissance de l’objet (les experts sont tout de même tous issus de notre branche),

– par un meilleur savoir-faire (à travers cette mosaïque constituée par les divers métiers d’art ainsi que nos nombreuses spécialités).

Nous espérons chers amis brocanteurs, antiquaires, galeristes, renouveler l’intérêt de notre clientèle en faveur de ce que nous représentons c’est-à-dire :

– la passion vécue par 15 000 acteurs compétents du commerce traditionnel de l’ancien et du contemporain, avec comme indissociable corollaire : la protection de notre patrimoine.

Michel GOMEZ

Président du SNCAO et Galeries d’Art

Partager :