Chers Collègues,

Meilleurs vœux à tous, à vos proches, à tous ceux qui vous sont chers, pour l’année 2021.

2020 avait bien démarré, personne ne s’imaginait ce qui nous attendait.

Le choc a eu lieu en Mars à Chatou précisément : nous nous sommes installés comme d’habitude, la journée marchande nous promettait une belle Foire, la Commission de Sécurité s’est déroulée dans de bonnes conditions, la Mairie nous donnait son feu vert pour l’ouverture le lendemain au public et, coup de tonnerre, le vendredi vers midi, ordre de fermeture le soir même. Nous sommes restés avec le Commissaire Général et le Trésorier sous le choc.

Le soir même, après annonce au micro de la fermeture de la Foire, nous avons été assaillis par un petit groupe de marchands nous réclamant le remboursement immédiat de leurs stands. Si je comprends la colère et le désarroi, je ne comprends pas l’attitude agressive que certains ont pu avoir envers nous. Nous étions nous-mêmes sous le choc.

Nous nous sommes concertés en réunion avec l’ensemble du Conseil d’Administration et avons décidé de rembourser le solde à chaque exposant, ce qui n’est pas sans conséquence dramatique pour notre Syndicat. Nous avons été obligés de contracter un Prêt Garanti par l’Etat de 460.000 € qu’il va falloir rembourser.

Des mesures très drastiques ont été prises afin de réduire les frais de fonctionnement :

  • Nous avons renégocié les prix avec l’ensemble de nos prestataires.
  • Nous avons, comme le contrat l’exige, lancer un appel d’offres pour la communication, ce qui explique le changement de prestataire.
  • Le Commissaire Général ainsi que le Commissaire Adjoint ne perçoivent plus d’indemnités. Celles-ci sont compensées par l’octroi d’un module de 9 m2 et par le maintien du remboursement des frais annexes.
  • La soirée du lundi a été supprimée.
  • Les réunions du Conseil se font en visio.

Voilà en gros les mesures qui ont été prises. D’autres vont suivre, il en va de la survie de notre Syndicat.

2021 ne va pas être facile. Aussi, ayons à l’esprit d’être solidaires, de se battre chaque fois que cela sera nécessaire pour que nos foires puissent avoir lieu au maximum. Nous sommes là pour vous épauler, n’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin que j’intervienne auprès de tel ou tel Préfet : en 2020, je suis intervenu avec succès dans certains cas.

C’est dans ces moments difficiles qu’il faut se serrer les coudes et défendre notre Syndicat.

Jean NOWICKI

Président du SNCAO-GA

Partager :