Allocution de clôture du Président du SNCAO-GA, Michel Gomez

Le S.N.C.A.O. G-A est l’instance Nationale qui représente les professionnels du marché de l’art et qui semblent avoir perdu aujourd’hui un certain nombre de leurs repères. Curieux paradoxe me direz-vous, alors que par nature nous avons vocation à évoluer sur des bases traditionnellement ancrées dans l’histoire.

– Seulement voilà, qu’est devenue cette irrésistible attirance du public, au cours des 30 glorieuses, pour les créations des siècles précédents.

– Comment peuvent évoluer les acteurs d’un marché de l’ancien en pleine mutation qui est confronté à une demande accrue pour les productions du XXe jusqu’aux années qui nous sont très proches ainsi que par les objets symboles des « Cultures du Monde ».

Le marché des antiquités se caractérise par son « offre de stock » relativement rigide. Comme l’a écrit Henri MAHÉ de BOISLANDELLE « Le volume de transactions porte sur un stock de biens disponibles et non sur une offre alimentée par une production renouvelable ».

La France, historiquement considérée comme le plus important « grenier du monde », a vu son patrimoine réduit de 50 % au cours des 40 dernières années en raison de la reconnaissance du goût français universellement apprécié.

Les salons, les foires, les déballages sont autant de lieux d’échange et de communication où s’imbriquent l’art et l’économie.

Ce sont des plates-formes de rencontre entre le public et le professionnel où l’un et l’autre expriment et partagent une passion commune.

Jusqu’à maintenant, le commerce traditionnel a été vécu intensément par près de 18.000 acteurs dans notre pays :

– Antiquaires – Brocanteurs – Galeristes – Organisateurs – Experts.

Ils ont fondé leurs espoirs et orienté leurs parcours parmi les 18.000 manifestations réparties dans l’Hexagone :

– Salons Prestige, Salons d’Antiquité, Grands déballages internationaux. Petites brocantes, qui ont attiré chaque année plus de 10 millions de Français.

Le S.N.C.A.O. en programmant ces Etats Généraux s’est fixé deux objectifs :

– Le 1er : Rassembler des acteurs du marché de l’art et même des décideurs de talent dans vos spécialités. Aussi, c’est sous le couvert de votre expérience et de votre savoir-faire que votre présence et la qualité de vos interventions nous a comblé et je vous en remercie.

– Puis notre 2ème objectif est que la synthèse des entretiens exprimés durant cette journée présentés par les 3 rapporteurs, Jacques DUBOURG, Bertrand IRRIGARAY et Jean-Denis MORAT et rythmés par le micro professionnel de Christian BONER, me conduit à poser en conclusion les principes suivants :

– L’harmonisation du calendrier des foires et salons.

– La recherche de sponsors.

– La rédaction d’un guide des manifestations.

– Le professionnel doit se remettre en question en tenant compte de l’évolution du marché et des goûts du public.

– L’organisateur doit s’extraire de coutumes trentenaires devenues obsolètes, (étude de marché – l’offre est trop souvent supérieure à la demande – trop de manifestations – surface d’exposition trop importante – prix du m2 trop élevé au regard d’une fréquentation de public réduite de moitié).

– La confiance renforcée du consommateur :

     – Charte de qualité telle que définie par le Comité d’Ethique,

     – Affirmation du rôle de l’Expert.

– Une meilleure connaissance du marché de l’art, (passe très tôt par l’école – la visite des musées – la réalisation du projet du S.N.C.A.O. : création d’un diplôme d’état (CAP d’Antiquaire-Brocanteur).

– Enfin, une journée Nationale portes ouvertes du marché de l’art tous partenaires confondus. (Axé sur la communication avec intéressement des médias – soutien financier indispensable).

L’ensemble des entretiens poursuivis au cours de ces Etats Généraux sera finalisé à travers un document qui sera largement diffusé.

Mesdames et Messieurs, le S.N.C.A.O. G-A concepteur de ce projet ambitieux est convaincu que vous serez tous des relais actifs et que la fragilisation de notre marché de l’art n’est pas une fatalité mais un signe passager qui nous invite à réagir.

Je vous remercie de votre aimable participation.

Michel GOMEZ

Président du SNCAO et Galeries d’Art

Partager :