Chers Amis,

Tout d’abord, je tiens à remercier toutes les personnes qui ont fait l’effort d’être présentes ce soir, sachant qu’il n’est pas toujours facile de se libérer.

Avant la lecture de ce rapport moral, je souhaiterais rendre hommage à notre Vice-Président d’Honneur Monsieur Camille ROUSSEAU, décédé le 5 juillet dernier. Adhérent au Syndicat depuis 1968, il assura différentes fonctions au sein du Bureau. Il fut Président départemental de la Gironde pendant de nombreuses années et Président de la Chambre Syndicale des Antiquaires et Brocanteurs de Bordeaux et de la Gironde.

Nos pensées accompagnent également les familles qui ont perdu un de leurs proches.

= – = – = – =

Comme nous le savons tous, ce début d’année 2015 a été marqué, en janvier, par des attentats qui nous ont bouleversés.

La 90e édition de notre Foire de Chatou de Mars 2015 a donné lieu à deux évolutions majeures en termes d’organisation et de fonctionnement :

  • Premièrement, la défaillance de notre prestataire nous a contraint dans l’urgence de modifier l’aménagement des stands par des tentes et des chapiteaux, en remplacement des traditionnelles baraques en bois ;
  • Deuxièmement, des normes de sécurité plus strictes ont été imposées par les autorités de contrôle.

Le Président Nowicki et le nouveau Commissaire Général de la Foire Jean-Philippe Chancereul se sont impliqués avec beaucoup de détermination pour permettre à cette édition d’avoir lieu dans les meilleures conditions possibles, compte tenu de ces modifications structurelles importantes qui nous étaient imposées.

Robert Gaillard, expert, membre de la Compagnie des Experts Français en Antiquités, a été nommé en remplacement de Jean-Denis Morat. Notre expert habituel en bijoux, Blandine Cambazard, est également membre de la CEFA.

Pour cette 90e, placée sous le signe de la convivialité et de la fête, la Foire de Chatou a célébré l’esprit guinguette, parfaitement approprié à l’histoire des lieux, avec comme invité l’humoriste Jean-François Dérec. Cette édition, relayée par une communication efficace auprès des médias, a attiré près de 33.000 visiteurs. Ce succès ne fut pas démenti lors de l’édition d’Automne qui enregistra 1.500 visiteurs de plus qu’en septembre 2014.

L’Assemblée Générale en avril a été précédée par une Assemblée Générale Extraordinaire au cours de laquelle ont été soumises au vote des adhérents et adoptées de nombreuses modifications des Statuts. Ces modifications devenaient indispensables, compte tenu de l’évolution de la profession.

Cette Assemblée Générale a été l’occasion d’accueillir un nouvel élu au sein du Conseil d’Administration en la personne de notre confrère Bernard Rouflay, également Président départemental des Pyrénées-Orientales.

A l’issue de cette Assemblée Générale, les membres du Conseil d’Administration ont décerné à l’unanimité à Michel Gomez la distinction de Président d’Honneur du SNCAO-GA, en remerciement de son implication au service de la profession durant ses cinq mandats successifs en tant que Président depuis 1998.

Au cours de cette année 2015, le SNCAO-GA s’est manifesté à plusieurs reprises afin d’exposer aux pouvoirs publics les préoccupations de notre secteur d’activité :

  • Devant la recrudescence très préoccupante des vols et des braquages sur les manifestations d’Antiquité Brocante, visant particulièrement les marchands spécialisés en bijouterie et joaillerie, un entretien a été obtenu très rapidement à la fin du mois d’avril auprès de la Délégation aux Coopérations de Sécurité dépendant du Ministère de l’Intérieur. Cet entretien a permis de faire le point sur les dispositifs existants en termes de sécurité. Il a été complété par une invitation à une réunion organisée conjointement par la Préfecture de Police de Paris et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris qui nous ont présenté le nouveau site internet CESPPLUSSUR. Ce service gratuit d’alertes par SMS de la Préfecture de Police est destiné aux professionnels parisiens et de la petite couronne. Ce service est en place également dans la plupart des départements.
  • Une réunion s’est déroulée en juin avec des représentants de Tracfin, service à compétence nationale placé sous la tutelle du ministère des Finances et des Comptes publics, ayant vocation à lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Si nous comprenons tout à fait qu’il est normal de procéder à une information auprès des professionnels soumis à cette réglementation, il nous apparaît cependant que d’autres secteurs d’activité tel que le milieu bancaire ou financier, sont bien davantage concernés que nous par ces dispositions.
  • Un communiqué a été finalisé en septembre par les principales organisations professionnelles du marché de l’art réunies au sein du Comité de Liaison du Marché de l’Art afin de présenter aux décideurs politiques les arguments qui s’opposent définitivement à l’intégration des œuvres d’art dans l’assiette de calcul de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune. Cette question d’une éventuelle intégration des œuvres d’art dans l’assiette de calcul de l’ISF est en effet presque chaque année évoquée par nos politiques et à chaque fois rejetée. Il n’empêche que cet effet d’annonce ne manque pas, à chaque nouvelle apparition de ce vieux serpent de mer, de troubler notre secteur d’activité.
  • A compter du 1er septembre 2015, de nouvelles dispositions sont entrées en vigueur, abaissant le seuil de paiement en espèces de 3.000 € à 1.000 €. Ce nouveau seuil est particulièrement pénalisant pour les Antiquaires, Brocanteurs et Galeristes, mais également pour les commerçants français d’une façon plus générale et constitue une entrave à la liberté du commerce. Il apparaît indispensable d’harmoniser la réglementation au niveau de l’Europe : pour quelle raison les commerçants français, à l’heure de la mondialisation, seraient-ils soumis à des dispositifs plus contraignants que leurs voisins européens ? Le Président Nowicki s’est entretenu avec plusieurs députés et sénateurs de la Moselle qui ont d’ores et déjà apporté leur soutien au Syndicat en interpellant sur ce sujet le Ministre des Finances Michel Sapin. M. Nowicki a également rencontré M. Alexis Kohler, Directeur du cabinet d’Emmanuel Macron, et M. Jonathan Papillon, Conseiller en charge des affaires européennes auprès du Président du Sénat M. Gérard Larcher. Le Secrétaire d’Etat au Budget, M. Christian Eckert, a également été sollicité ainsi que la députée européenne Mme Nathalie Griesbeck. Nous avons par ailleurs invité très vivement nos Présidents départementaux et Membres correspondants à contacter leurs députés respectifs : les démarches se poursuivent !…
  • En octobre, le point a été fait sur la situation des Puces de Paris Saint-Ouen et plus précisément sur un projet de révision des valeurs locatives des locaux professionnels. Cette réforme, reportée pour le moment, se traduirait par des augmentations d’impôts très significatives, mettant en péril l’activité de nombre de nos confrères des Puces.

En termes de communication, l’année 2015 a été marquée par trois actions destinées à mettre en valeur dans la presse et les médias les professionnels indépendants que nous représentons :

  • Un dossier de presse préparé par le service communication du SNCAO-GA ayant pour thème « Les boutiques d’Antiquités-Brocante sur la route des vacances » a donné lieu à la réalisation et à la diffusion de quatre reportages à la fin du mois de juillet dans l’émission Télématin de William Leymergie sur France 2. Ces reportages, animés par Mélanie Griffon, ont été tournés chez des adhérents dans les régions Bretagne, Normandie, Côte-d’Azur et Bourgogne.
  • La campagne des Journées du Patrimoine a été reconduite en Septembre avec l’édition d’une affiche remaniée, destinée à être placée par les marchands sur leurs vitrines et dans leurs stands pour présenter au grand public le rôle assuré par les Antiquaires, Brocanteurs et Galeristes dans la préservation et la transmission du Patrimoine. Des différentes expériences recueillies par rapport à l’année précédente, les Journées du Patrimoine ne semblent pas se traduire, pour les marchands participants, en termes de succès commercial mais elles permettent cependant de se faire connaître auprès du grand public.
  • Un dossier de presse a été préparé à l’occasion des fêtes de fin d’année et diffusé aux journalistes et aux médias sur le thème des idées de cadeaux à tous les prix, chinés chez les antiquaires et les brocanteurs.

Au mois d’octobre s’est déroulée au Syndicat une réunion d’organisateurs de manifestations, placée sous l’égide du Comité d’Ethique des Organisateurs de Foires, Salons, Déballages nationaux et internationaux d’Antiquité et de Brocante. Cette rencontre a permis à chacun de s’exprimer sur les différents thèmes de discussion proposés : l’évolution du marché, le prix des stands, le calendrier, le choix des exposants, l’authenticité des marchandises, les dispositifs de sécurité, l’ouverture à l’art contemporain… Le Label « France-Europe Antiquité-Qualité » a été évoqué. Cette marque de qualité, destinée à valoriser les manifestations particulièrement sérieuses répondant à des critères précis fixés dans un cahier des charges, rassure la clientèle dans une conjoncture de plus en plus tendue. Le Président Nowicki a proposé aux organisateurs de faire bénéficier aux adhérents du Syndicat d’une remise de 10 % sur leurs manifestations. Nous remercions ceux qui l’ont déjà accordée.

Par ailleurs, suite à la disparition de plusieurs salons, une étude est en cours pour mettre en place une nouvelle manifestation syndicale.

Le SNCAO-GA continue d’être présent au sein de nombreuses instances nationales telles que le Groupe des 10/CDNA pour tout ce qui concerne la convention collective, l’Association Paritaire des Commerces de Détail Non Alimentaires et la Confédération des Commerçants de France avec laquelle des liens plus étroits se sont noués depuis l’élection du Président Francis Palombi. Nous sommes représentés à la Maison des Artistes par Pierre-Hélen Grossi à la Commission professionnelle et par Jean-Paul Sourillan au Conseil d’Administration, ainsi que par leurs suppléants. En lien avec les autres organisations professionnelles, nous participons aux réunions trimestrielles du Comité de Liaison du Marché de l’Art animé par Gérard Champin.

Nous n’oublions pas les écoles partenaires avec lesquelles nous entretenons depuis de nombreuses années d’excellentes relations : l’IESA et l’EAC. De la même façon, nous sommes très heureux du rapprochement qui a été opéré voici deux ans avec le Syndicat National des Experts Numismates et Numismates Professionnels. La CEFA, quant à elle, s’est engagée dans une dynamique propice au développement de sa structure, sous l’impulsion de son Président William Vonthron.

Grâce à son réseau de Présidents départementaux et de Membres correspondants, le Syndicat est présent sur l’ensemble du territoire national : nous souhaitons ce soir rendre hommage à nos représentants pour l’information et l’aide qu’ils apportent à nos confrères au quotidien dans les régions.

Notre Bulletin est toujours le lien avec nos adhérents, complété par des Newsletters rappelant certaines informations et actualités.

Le site internet est constamment amélioré et nous rappelons que nos adhérents ont la possibilité d’y insérer gratuitement des annonces concernant des objets à vendre. Des offres sont toujours proposées à nos adhérents à tarifs préférentiels en partenariat avec plusieurs sites.

Je remercie tous les administrateurs pour leur implication dans l’activité de notre Syndicat.

Nous adressons également tous nos remerciements à notre personnel pour son dévouement et sa fidélité.

Cette année, Annie Nicolaon, secrétaire en charge de la Foire de Chatou, fête ses 40 ans de présence.

Nathalie Ragot, secrétaire en charge de la gestion syndicale, fête ses 30 ans de présence.

Je vous remercie pour votre aimable attention.

 

Claudette PICARD

Secrétaire Générale

Partager :