Le Conseil d’Administration du SNCAO-GA s’est réuni le mardi 14 février 2012 au siège du Syndicat, 18 rue de Provence à Paris.

Etaient présents : Michel Gomez (Président), Catherine Fournet (Vice-Président), Claudette Picard (Secrétaire Général), Jean Nowicki (Trésorier Général), Jean-Philippe Chancereul (Trésorier Général Adjoint), Marylise Etienne-Sarrau (Conseiller du Président) et les conseillers :

Mme et MM. Jacques André, Bertrand Irrigaray, Patrice Marquézy, Philippe Méthiaz, Martine Philippidès, Bernard Roman, Claude Salson.

Absents, excusés : MM. Jacques Dubourg, Pierre-Hélen Grossi, Hubert Lemasson et Jean-Paul Sourillan.

 

Les administrateurs ayant été accueillis par le Président Michel Gomez, ils ont procédé en ouverture de séance à l’adoption du procès-verbal de la réunion précédente puis, sans plus tarder, le point a été fait sur les entretiens qui ont eu lieu la veille au Syndicat dans le cadre de la restructuration de la communication syndicale.

Suite à un appel d’offres, plusieurs candidats se sont en effet manifestés et ont adressé des propositions budgétisées, conformément à un Cahier des Charges qui leur avait été préalablement transmis. Ces propositions ont été examinées le mois dernier par les membres du Groupe de Travail Communication qui ont présélectionné les trois candidats invités hier à présenter leurs propositions de vive voix.

L’anonymat des dossiers et des propositions formulées par les candidats ayant été conservé jusqu’au dernier moment pour une étude parfaitement objective, ces entretiens ont été l’occasion pour les candidats de préciser leurs propositions mais également de présenter leurs activités et leurs structures. Il apparaît en effet indispensable de sélectionner un agent de communication connaissant bien les différents acteurs du marché de l’art et familier de notre profession.

Trois candidats ont donc été reçus hier individuellement. Deux dossiers ont retenu plus particulièrement l’attention des membres du Groupe de Travail Communication et l’un d’eux semble se distinguer encore davantage. Il a été décidé de demander au candidat concerné un nouvel entretien pour négocier et fixer les conditions, notamment tarifaires, de son intervention. Ceci, dans le respect du budget qui pourra être alloué à la communication syndicale. A ce propos, M. le Trésorier Général Jean Nowicki a présenté aux conseillers la situation financière du SNCAO-GA, telle qu’elle ressort du Bilan 2011 et des comptes de résultats SNCAO et CHATOU pour 2011. Ces différents documents, adoptés à l’unanimité des conseillers présents, seront soumis à l’Assemblée Générale du mardi 3 avril 2012.

Dans le cadre des structures départementales, il a été indiqué que M. Guy Vangeon a été réélu Président départemental de l’Eure-et-Loir (28) et que M. Pierre Zordan a été réélu Président départemental de la Haute-Garonne (31).

Le Président Gomez a ensuite informé les administrateurs sur l’évolution du dossier concernant l’article paru le 18 janvier 2012 sur le blog « Big Browser », alimenté par la rédaction du journal Le Monde. En tête de cet article, les antiquaires, brocanteurs et gérants de dépôt-vente sont assimilés de façon tout à fait insultante à des « receleurs à la petite semaine ». A supposer même que l’auteur de cet article ne soit pas un journaliste dépendant directement du journal, la responsabilité du Monde est indéniablement engagée en sa qualité de modérateur.

Deux démarches, à ce jour, ont été réalisées par le SNCAO-GA :

  • Un courrier a été adressé au PDG du Monde pour lui demander qu’un droit de réponse soit inséré sur le blog à la suite de l’article incriminé, d’une façon aussi visible que ce dernier.
  • Une lettre a également été adressée par M. Gomez à l’Agence France Presse pour manifester notre vif mécontentement et informer les médias le plus largement possible sur notre réaction (voir l’éditorial du mois de Janvier 2012).

 

M. Gomez a aussi contacté l’un des deux avocats du Syndicat pour recueillir ses observations sur l’opportunité et la possibilité d’engager une procédure à l’encontre du Monde car le courrier au PDG demandant le droit de réponse est, à ce jour, resté lettre morte. D’après l’avocat, ce courrier constituait une démarche préalable et indispensable avant toute éventuelle action judiciaire. S’agissant d’une profession toute entière mise en cause, c’est une procédure civile (l’action en dénigrement) qui peut être envisagée et non une action pénale pour diffamation. L’inconvénient de cette action en dénigrement est que le SNCAO-GA ne pourra pas se faire l’écho de la décision de justice au-delà du cercle de ses adhérents.

Le PDG du Monde ayant reçu le courrier demandant le droit de réponse depuis moins de quinze jours, les administrateurs ont décidé d’attendre encore quelques jours une éventuelle réponse. Passé ce délai, la procédure sera engagée.

Ce dossier concernant l’article paru sur le blog « Big Browser » pourra également être évoqué lors d’une réunion qui aura lieu le lundi 20 février prochain aux Puces de Saint-Ouen avec les responsables des différents marchés, l’article incriminé étant en effet illustré avec la photographie d’une allée située dans l’un de ces marchés.

L’échéance des prochaines élections à la Présidence de la République se rapproche et, comme en 2007, le Syndicat adressera un courrier aux principaux candidats pour les sensibiliser aux préoccupations de la profession et connaître leur position sur différents sujets relatifs au marché de l’art tels que le droit de suite, le statut de l’expert, la lutte contre le paracommercialisme (vide-greniers et internet), le registre de police… Lecture ayant été faite du courrier qui a été préparé, les conseillers décident qu’un passage sera rajouté pour mettre en avant la défense du commerce de proximité car les marchands, pour la plupart présents en boutiques au cœur des villes et participant à la vie des quartiers, représentent un maillon social et culturel dont l’activité doit être préservée, malgré une législation de plus en plus favorable aux salles des ventes.

Sur l’invitation de M. Gomez, la Secrétaire Générale Mme Claudette Picard a procédé à la lecture des courriers reçus au Syndicat parmi lesquels se trouvait une lettre de M. Georges-Philippe Vallois, nouveau Président du Comité Professionnel des Galeries d’Art. Ce dernier souhaite solliciter le Conseil des Ventes Volontaires et le SYMEV (Syndicat des Maisons de Ventes Volontaires) pour les interpeller au sujet du droit de suite. Il est en effet contraire aux termes de l’article L. 122-8 du Code de la Propriété intellectuelle que Christie’s veuille faire peser le paiement du droit de suite sur l’acheteur et non sur le vendeur. Le SNCAO-GA est tout à fait en accord avec la position exprimée par le CPGA mais la démarche pourrait être plus efficace si les courriers étaient adressés au Conseil des Ventes Volontaires et au SYMEV sous l’en-tête du Comité de Liaison du Marché de l’Art, qui réunit l’ensemble des organisations professionnelles du marché de l’art.

Avant que la séance ne soit levée, un compte-rendu a été donné de l’Assemblée Générale du Syndicat des Antiquaires, Brocanteurs et Galeries d’Art de Marseille et sa Région, à laquelle M. Gomez et Mme Picard avaient été conviés. Le point a également été fait sur la préparation de la prochaine édition de la Foire de Chatou, qui aura lieu du 9 au 18 mars 2012.

 

Partager :