Le Conseil d’Administration du SNCAO-GA s’est réuni le mardi 17 avril 2018 au siège du Syndicat, 18 rue de Provence à Paris.

Etaient présents : Jean Nowicki (Président), Philippe Méthiaz (Vice-Président), Alain Bénédick (Vice-Président), Claudette Picard (Secrétaire Général), Marylise Etienne-Sarrau (Secrétaire Général Adjoint), Bernard Rouflay (Trésorier Général), Rémi Machard (Trésorier Général Adjoint), Catherine Fournet (Conseiller du Président) et les conseillers : Christophe Berteaux, Jérôme Henry, Bertrand Irrigaray. Absents, excusés : Yves Bouger, Jean-Philippe Chancereul, Bertrand Lecat, Geoffray Riondet.

Le Président Jean Nowicki a souhaité la bienvenue aux administrateurs à cette réunion du Conseil. Il a rappelé le programme de la journée : la réunion du Conseil se tiendra jusqu’à 12h30 ; en début d’après-midi se déroulera au Syndicat la réunion avec les Présidents départementaux et les Membres correspondants jusqu’à 16h30 environ ; elle sera suivie à partir de 18h00 par l’Assemblée Générale à la Mairie du 9e arrondissement. A l’issue de celle-ci, les membres du Conseil d’Administration se retrouveront au Syndicat pour procéder à l’élection du Bureau.

En ce qui concerne la réunion avec les Présidents départementaux, plusieurs sujets seront proposés à la discussion cet après-midi : les salons en province, la communication du SNCAO-GA, l’image de notre profession, les relations entre le SNCAO-GA et les Présidents départementaux.

Après la lecture du courrier, le Président Nowicki a présenté le compte-rendu d’une remise de Prix à laquelle il a participé le 19 mars dernier. Organisée par l’association « La Journée nationale du commerce de proximité, de l’artisanat et du centre-ville », cette cérémonie était destinée à récompenser les collectivités locales, les unions commerciales, les développeurs économiques, avec l’attribution aux communes lauréates du Label national « Commerces de proximité dans la Ville ». Pour mémoire, l’association JNCP organise chaque année, le deuxième week-end d’octobre, un événement destiné à fédérer les acteurs économiques autour des valeurs de proximité et de lien social du commerce dans la ville, sans idée mercantile. Sensibiliser les habitants sur la nécessité de faire travailler le commerce local et d’acheter dans sa ville, exprimer l’intérêt pour chacun du maintien d’un commerce dynamique et diversifié qui participe à la qualité de la vie dans sa ville, tels sont les enjeux de cette journée. A l’issue de la manifestation, l’association attribue aux acteurs locaux un label national qui récompense une politique volontaire et consensuelle en matière de maintien et de développement des activités économiques de proximité au sein de la ville. Ce label est un signe de reconnaissance et de fierté pour les partenaires économiques qui en sont ainsi honorés. Il prend la forme d’un panneau en entrée de ville et trouve sa place bien souvent au voisinage immédiat de celui des « Villes fleuries » ou des « Villes internet ».

Le Président Nowicki a fait part aux administrateurs d’un courrier qui lui a été adressé par le Président départemental du Bas-Rhin, attirant l’attention du Syndicat sur la question du stationnement des véhicules des antiquaires et brocanteurs non sédentaires durant leur temps d’activité, depuis l’entrée en vigueur le 1er janvier dernier de la réforme du stationnement payant sur voirie. En effet, l’activité d’un commerçant non sédentaire, Antiquaire ou Brocanteur, est inséparable de son véhicule qui lui permet de transporter la marchandise exposée sur son stand, que cette activité ait lieu sur le domaine public ou en salle se situant en centre-ville. La réforme nationale du stationnement payant sur voirie, entrée en vigueur le 1er janvier 2018, s’est traduite dans certaines villes comme Strasbourg par la modification de la durée du stationnement et des tarifs afin de générer une plus grande rotation sur les places, ce qui a eu pour effet de rendre le prix du stationnement totalement prohibitif pour un Antiquaire ou un Brocanteur qui doit exposer toute une journée sur un Marché de Brocante ou sur un Salon se situant au centre-ville. Les commerçants non sédentaires pourraient-ils, comme cela est déjà le cas pour certaines autres catégories professionnelles, bénéficier de dérogations avec un forfait professionnel spécifique à la journée ?

La réunion s’est poursuivie avec des échanges concernant la dernière édition de la Foire de Chatou, qui fera l’objet de discussions plus développées lors du Conseil en Mai. La prochaine édition de la Foire aura lieu en automne aux dates habituelles, du vendredi 28 septembre au dimanche 7 octobre 2018 (journée professionnelle le jeudi 27 septembre).

Partager :