Le Conseil d’Administration du SNCAO-GA s’est réuni le jeudi 22 octobre 2020 en visioconférence.

Etaient présents : Jean Nowicki (Président), Pierre Bosche (Vice-Président), Bertrand Lecat (Vice-Président), Rémi Machard (Secrétaire Général), Lydia Quint (Secrétaire Générale Adjointe), Bernard Rouflay (Trésorier Général), Jérôme Henry (Trésorier Général Adjoint), Christophe Berteaux (Conseiller du Président) et les conseillers : Alain Benedick, Susan Johnson-Rivière, Isabelle Lacampagne. Absents, excusés : Philippe Méthiaz, Geoffray Riondet.

Le Président Jean Nowicki a souhaité la bienvenue aux administrateurs à cette réunion qui s’est déroulée en visioconférence. Il a adressé toutes ses félicitations à Mme Susan Johnson-Rivière et à Mme Isabelle Lacampagne qui ont été nouvellement élues par les adhérents au sein du Conseil lors de l’Assemblée Générale du 1er septembre 2020.

Il a tout d’abord été procédé à la lecture des différents courriers reçus au Syndicat parmi lesquels se trouvait un mail de M. Didier Banquy, Président du COLB (Conseil d’orientation de la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme). M. Banquy nous informe qu’en raison de la crise sanitaire du Covid-19, le secrétariat du GAFI lui a notifié sa décision de reporter à nouveau, à des dates qui restent à définir, la visite qui était prévue en France du 26 octobre au 12 novembre 2020. Le Groupe d’action financière (GAFI) est un organisme intergouvernemental créé en 1989 qui a pour objectifs l’élaboration de normes et la promotion d’une application efficace de mesures législatives, réglementaires et opérationnelles en matière de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Le GAFI surveille les progrès réalisés par ses membres dans la mise en œuvre des mesures requises, examine les techniques de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme ainsi que les mesures permettant de lutter contre ces phénomènes, et encourage l’adoption et la mise en œuvre des mesures adéquates au niveau mondial. La visite prévue est destinée à évaluer l’efficacité du dispositif français de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme dans tous les secteurs y compris celui du marché de l’art.

Un compte-rendu de la Seconde édition de la 100e Foire de Chatou, qui s’est déroulée du 25 septembre au 4 octobre 2020, a été présenté. Dans le cadre de cette édition, un ensemble de dispositions avaient été prises afin de garantir la sécurité sanitaire de tous, exposants et visiteurs. L’inauguration s’est déroulée avec la participation amicale de M. Patrick Poivre d’Arvor, tandis que le Prix Saint-Roch a été remis à l’humoriste Yves Lecoq, passionné d’Antiquités et de Patrimoine. Des objets qui avaient été réalisés à l’occasion de cette 100e édition, dont des timbres spécialement déclinés aux couleurs de la Foire, ont été proposés aux visiteurs qui ont été près de 19.000 à être accueillis sur l’ensemble de la durée de la manifestation. Afin de rendre hommage à M. Pierre Daveau qui a été Président du SNCAO de 1966 à 1986, l’Allée Nouvelle a été rebaptisée « Allée Pierre Daveau » en présence de son fils, M. Jean-Christian Daveau. C’est en effet grâce au Président Pierre Daveau que la Foire de Chatou (ex Foire à la Ferraille) a été implantée en 1970 sous l’égide du SNCAO sur l’Ile des Impressionnistes où elle se déroule depuis à raison de deux éditions par an, au Printemps et à l’Automne.

Concernant le Salon des Antiquaires et d’Art contemporain du Parc Monceau, le Président Nowicki a rencontré la Maire du 8e arrondissement de Paris, Mme Jeanne d’Hauteserre, grâce au soutien de laquelle le Syndicat organise cette manifestation chaque année aux abords du Parc Monceau depuis juin 2017. En raison du contexte social et des contraintes sanitaires mises en place par la Ville de Paris, la prochaine édition du Salon du Parc Monceau qui était envisagée en novembre 2020 est reportée en 2021.

Le montant de la cotisation syndicale a ensuite été évoqué par les administrateurs : il reste maintenu à 185 € pour l’année 2021.

Un point a été fait sur les différentes démarches que le Syndicat a engagées pour soutenir des organisateurs de Foires et Salons désireux de maintenir leurs évènements réservés à des exposants professionnels. Ces démarches se sont traduites par des échanges avec des Préfectures et des réunions en présentiel comme cela a été le cas par exemple en Nouvelle-Aquitaine.

La réunion s’est terminée en évoquant la Structure Nationale et les résultats de plusieurs élections dans les départements.

Partager :