Octobre 2009 – C’est une idée…

Il n’existe pas de définition communément admise ni de mesure statistique de la notion de commerce de proximité.

Cette carence limite forcément la vision juste et cohérente que nous pourrions avoir de cette forme de commerce.

La trame commerciale s’est profondément transformée depuis plusieurs années ayant pour conséquence des évolutions inégales et plus particulièrement un tassement généralisé du type de commerce concernant notre secteur d’activité.

Août – Septembre 2009 – S’unir pour mieux agir

Quelques ventes exceptionnelles abondamment médiatisées telles que le portrait de Muriel Belcher de Francis Bacon ou plus récemment la vente d’Yves Saint-Laurent, faussent la réalité d’un marché de l’art français en très net recul.

Triste constat si l’on se souvient qu’il y a cinquante ans la France était le premier marché de l’art au monde. Nous sommes aujourd’hui relégués à la 4e place avec seulement 6,5 % du marché mondial et cela malgré la réputation flatteuse à travers les siècles du bon goût français.

Avril 2009 – La Chine fait son marché

Un récent entretien à l’Observatoire nous a permis de suivre l’exposé d’un très bon analyste du marché de l’art en Chine.

La proclamation de la République populaire de Chine en 1949 avait stoppé net toute activité artistique. Ce n’est évidemment pas la révolution culturelle de 1966 qui allait déverrouiller le système. Il a fallu attendre le début des années 90 pour qu’un réel démarrage s’amorce.

Mars 2009 – 18 avril : le Marché de l’Art en Fête

L’organisation des Etats-Généraux de notre profession en avril 2007 par le SNCAO-GA, avait la volonté de faire bouger les lignes entre professionnels et organisateurs.

À cette occasion, d’autres suggestions ont été avancées : faire émerger un temps fort concernant notre activité qui soit de nature à capter l’attention des médias et du public.

Cette idée a pris forme sous le nom de « Journée Nationale du Marché de l’Art », à la rencontre du marché de l’art ancien, moderne et contemporain.

Janvier 2009 – L’art d’hier et d’aujourd’hui

Tous les acteurs du marché de l’art, antiquaires, brocanteurs, galeristes, sont partagés entre crainte et espoir.

Dans un passé récent d’autres périodes économiques perturbées nous ont passagèrement exposé quand le marché financier et le marché de l’immobilier n’étaient pas au mieux, le marché de l’art parvenait à en être le principal bénéficiaire.

Décembre 2009 – Quel avenir pour le commerce traditionnel du marché de l’art ?

Le SNCAO-GA représente dans sa diversité depuis plus de soixante ans un tiers des professionnels du marché de l’art ancien et contemporain.

Son action s’illustre dans les domaines de la promotion, de la protection de notre activité mais aussi par les nécessaires réactions minutieuses et responsables spécifiques à la profession.

Aujourd’hui, notre réaction consiste à exprimer notre désaccord à l’encontre de la proposition de loi destinée à modifier la loi n° 2000-642 de juillet 2000 portant réglementation des ventes volontaires aux enchères publiques.

Novembre 2009 – Interpol et nous

La lutte contre les trafics illicites des biens culturels n’est évidemment pas nouvelle. Elle fait depuis longtemps l’objet d’une collaboration entre les différentes administrations et les acteurs du marché de l’art.

De nombreux cambriolages dans les châteaux et plus particulièrement dans les églises ont conduit à la tenue de tables rondes sur la sécurité du patrimoine. Il y fut préconisé :