Notre instance nationale est aujourd’hui appréciée et reconnue.

C’est à la capacité de ceux qui la conduisent que se mesure le niveau de représentativité du S.N.C.A.O. G.A.

Ce pôle de valeurs est indispensable afin d’inscrire notre entreprise dans la durée et à un niveau adapté, mais il est un autre point d’ancrage que nous ne maîtrisons pas tant notre emprise est insignifiante sur les faits, il s’agit de la santé économique de notre secteur d’activité.

Cependant, le marché de l’art à travers toutes ses composantes est dépendant de nombreuses contraintes qui lui sont propres :

– sa fiscalité, le paracommercialisme, l’éthique, le respect des règles,

– l’évolution des goûts et de la conjoncture,

– la connaissance, l’information.

Face à ces paramètres sur lesquels nous sommes très intervenants et quelques rares fois influents, il en est un autre qui absorbe une grande part de notre énergie, il concerne la légistation du marché de l’art.

Elle fait l’objet de beaucoup d’attention et d’exigences de la part des pouvoirs publics :

– Unidroit et la Convention de Rome de juin 1995,

– La protection du patrimoine ( loi de 2002 ),

– La Convention de Washington de 1991 ( qui traite notamment du commerce des ivoires ).

Puis, ce sont également les nombreuses directives et circulaires de Bruxelles. Elles requièrent notre attention soutenue.

Les membres du Conseil National de notre Syndicat, maintes fois pressentis pour débattre de ces grands dossiers, vous représentent en toutes circonstances et interviennent au mieux de l’intérêt de notre profession et en fonction de leur savoir-faire.

Notre Assemblée Générale d’Avril dernier a sensiblement modifié le profil de l’équipe dirigeante.

Conformément à nos statuts et en vertu du choix exprimé par nos adhérents, le vote national effectué par correspondance permettra désormais à Claudette PICARD ainsi qu’à Jean-Paul SOURILLAN de siéger durant un mandat de 3 ans, éventuellement renouvelable, au sein de notre instance Nationale :

– La première au sein du collège Antiquités-Brocante.

– Le second recompose le collège Galeriste.

Chers Adhérents, nous ne doutons évidemment pas que votre bulletin de vote soit avant tout un message de devoir et de confiance que vous nous adressez.

Aussi, il nous appartient d’être conscient de la responsabilité que vous nous confiez, en sachant que le Conseil d’Administration tiendra sa force et sa crédibilité dans sa cohésion physique et morale et avec un sens de l’éthique qui rejaillira en tout point sur l’image de notre profession et de ceux qui l’exercent.

Toutes ces valeurs humaines d’intelligence, de savoir-faire, de conviction et de courtoisie définissent superbement Jean-Denis MORAT qui, à notre grand regret, a décidé de se retirer pour raisons personnelles.

L’estime dont bénéficie le S.N.C.A.O.G.A. auprès de nos partenaires Parisiens est à porter au crédit de tous ceux qui se sont investis sur nos importants dossiers, mon cher Jean-Denis, ce fût aussi ton mérite.

Je tiens, également, a exprimer ma reconnaissance à tous mes partenaires du Conseil qui ont convenu de me renouveler leur confiance à la tête de notre Syndicat pour un nouveau mandat de trois ans.

Tous ensemble, nous avons beaucoup à faire, soyez assurés Cher(e)s Consoeurs et Confrères que nous nous y emploierons.

Michel GOMEZ

Président du SNCAO et Galeries d’Art

Partager :