Allocution prononcée par Jean NOWICKI lors de l’Assemblée Générale du mardi 5 avril 2016

à la Mairie du 9e arrondissement de Paris

Mesdames, Messieurs, Chers Collègues,

Durant l’année écoulée, nous avons travaillé sur différents dossiers. Ce n’est pas toujours facile, certains d’entre eux demandent plus de réflexion que d’autres.

Je suis intervenu au Ministère des Finances et du Budget à deux reprises, au Sénat également, ceci dans le cadre du décret abaissant le seuil de paiement en espèces de 3.000 € à 1.000 €.

Ce décret est purement français. Nous ne demandons pas son annulation mais une harmonisation avec nos voisins européens (Belgique, Luxembourg, Italie, Allemagne), pays qui ne connaissent pas les mêmes contraintes, de façon à ce que nous ne soyons pas pénalisés dans nos transactions.

Nous avons décidé au Conseil d’Administration d’écrire à nos Présidents départementaux pour qu’ils prennent rendez-vous avec les députés de leurs départements afin de les sensibiliser sur l’impact négatif que ce décret produit sur notre commerce mais également sur le commerce en général. Nous avons également associé à nos démarches la Confédération des Commerçants de France.

Lorsque j’aurai suffisamment de réponses de nos députés, je dois reprendre contact avec le cabinet d’Emmanuel Macron, ceci à sa demande.

En automne dernier, j’ai réuni au siège de notre Syndicat le Comité d’Ethique composé des organisateurs de Salons, afin de trouver ensemble des solutions concernant nos exposants, les tarifs devenant trop élevés par rapport à la situation du commerce en ce moment. Je vais réitérer ma demande auprès d’eux, afin qu’ils fassent bénéficier à nos adhérents d’une remise de 10 % sur leurs tarifs.

En Bretagne, l’organisateur du Salon de Pleumeur-Bodou m’a confirmé par écrit qu’il accorderait cette remise de 10 % sur le stand pour nos adhérents. Je tiens à le remercier, en espérant que beaucoup d’autres organisateurs le suivront.

Jean NOWICKI

Président du SNCAO-GA

Partager :